Salim Zein – le ludosseur

Salim Zein – le ludosseur

Né il y a un peu plus de 45 ans à Montpellier, fils de prof, j’ai fini par me faire une raison en embrassant à mon tour l’enseignement des lettres, tout en portant la bonne parole de la francophonie au Proche-Orient; du début des années 90 à l’aube du XXI° siècle. Depuis toujours fasciné par l’action culturelle, revenu en France, j’ai ensuite basculé vers la fonction publique territoriale où j’ai pas mal travaillé sur le citoyenneté, le vivre ensemble et les projets éducatifs structurants.

Revenu à l’enseignement en 2010, j’ai entrepris de marier une certaine idée de la pédagogie innovante avec les outils numériques, afin de donner vie, voix et visibilité à mes pratiques pédagogiques; pour passer du savoir faire au faire savoir, en somme. Agissant comme un levier dynamique me permettant de fabriquer mes propres contenus, mon ordinateur portable, assorti de quelques accessoires connectés est devenu mon deuxième bureau.

Sans le faire tout à fait exprès, cet ordinateur s’est mué en clé pour ouvrir les portes. Un jour de 2012, dans un lycée professionnel difficile, j’ai voulu démontrer à mes élèves que la voie de l’école était la bonne et qu’elle ouvrait les portes de la connaissance. M’emparant du « concours des dix mots », nous avons réalisé avec mon ordinateur portable, un micro USB et l’appareil photo de ma fille, un slam en 3 dimensions, texte, vidéo et musique qui nous mena bien au-delà des murs du lycée professionnel: jusqu’à l’Académie Française.

Dans la foulée de ce succès, j’ai fondé en septembre 2012 une association loi 1901 consacrée aux cultures ludiques numériques, baptisée ECDC, acronyme de quatre verbes à l’infinitif que je conjugue dans mes actions éducatives: Éduquer Créer Divertir Cultiver.

Devenu spécialiste de l’enseignement ludifié, à base de TICE et de jeux vidéos, j’ai même eu la surprise de me découvrir affublé d’une improbable profession: ludosseur, un professeur qui utiliserait des dispositifs ludiques pour la transmission des savoirs. Poursuivant cette vocation surprise,  j’ai principalement consacré cette dernière année scolaire 2013-2014 à suivre, à Montpellier III, un Master 2 en game design, pour me permettre de concevoir mes propres jeux vidéos pédagogiques. Il est bon d’apprendre les règles avant de chercher à les briser.

Mais l ‘école n’est jamais très loin et un remplacement au dernier trimestre de cette année 2014, face à une classe de 6° dyslexiques m’a amené à fabriquer, à nouveau, mes propres outils d’enseignement pour faciliter la lecture et l’étude des « 12 Travaux d’Hercules » en m’aidant de la bande dessinée « Herakles », d’Édouard Cour (éditions Akileos, merci à lui pour sa coopération bienveillante) et de mon kit de geek Apple: Macbook Pro, Ipad et même Iphone, en piochant dans le kit de l’IOS Apple, projet que j’aurais la joie de présenter à Ludovia 2014, dans un Explor’Camp consacré à mes modestes « 12 travaux » !

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les 12 travaux d’Hercule | Ludovia Magazine - […] Voir la bio de Salim Zein sur Ludovia 2014 […]

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *