L’interview Marie Soulié (Collège Daniel Argote à Orthez)

L’interview Marie Soulié (Collège Daniel Argote à Orthez)

Marie Soulié est enseignante au Collège Daniel Argote à Orthez. Lors de la dernière édition de Ludovia, Marie Soulié s’est démultipliée en présentant deux FabCamp consacré l’un à la création d’un journal de sortie scolaire et l’autre à la réalisation d’une webradio ainsi qu’un ExplorCamp sur la pédagogie inversée. A chaque fois, la tablette était l’outil mis au service de la pédagogie (et non l’inverse). Son énergie communicative et son approche sans détour de l’utilisation des technologies lui a valu de recevoir un coup de coeur mérité le mercredi. Nous en avons profité pour en savoir un peu plus sur le parcours Marie Soulié.

Marie peux-tu présenter ton parcours (professionnel, avec les technologies, autres) en 5 dates/moments-clés ?

  •  1987 : découverte de l’informatique
  • 1996 : première expérience d’écriture collaborative sur traitement de textes
  • 1998 : création d’un atelier vidéo
  • 2007 : première découverte d’un Tbi
  • 2009 : opération « podcastonbac » pour la préparation de l’épreuve orale
  • 2010 : utilisation des ipads en classe
  • 2013 : classe inversée

Peux-tu brièvement présenter de quelle manière tu t’es intéressée aux technologies dans l’enseignement ?

Par la vidéo, j’ai toujours été passionnée par le montage vidéo.

Quelle place occupent-elles dans ton enseignement ?

La technologie est au service de mes choix pédagogiques jamais l’inverse.

Comment as-tu découvert la pédagogie inversée ? Qu’est-ce qui t’a plus particulièrement interpellé la concernant ?

Je l’ai découverte en flânant sur la toile et grâce au blog de notre collègue canadienne Caroline Hétu : http://laclasseinverseedemadamehetu.blogspot.ca/?m=1.

Qu’est-ce qui t’a motivé à relever le challenge des FabLab et de l’ExplorCamp à Ludovia ?

J’avais beaucoup entendu parler de Ludovia, puis je suis l’actualité sur Ludomag.

Qu’attends-tu de cette édition de Ludovia ?

Des rencontres, des idées et de la convivialité.

Etais-tu déjà venue à Ludovia avant cette édition ? Quel regard portes-tu sur cette édition ?

Non.

J’ai été charmée par la jolie petite ville d’Ax, impressionnée par la qualité de l’organisation, comblée par les échanges.

Lyonel Kaufmann

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *