Marion Sablayrolles – Enseignante d’histoire-géographie-éducation civique

Marion Sablayrolles – Enseignante d’histoire-géographie-éducation civique

Enseignante d’histoire-géographie-éducation civique au collège Lakanal de Foix, dans l’Académie de Toulouse.

J’ai commencé à utiliser les TICE grâce à des formations proposées par le SAFCO de Toulouse ou par des collègues au sein des établissements à  partir de 2004 : utilisation du réseau dans l’établissement (MAGRET, ENT, cahier de texte, échanges de travaux entre collègues, remise de travaux aux élèves, communication), enseigner avec les TICE en histoire-géographie, utilisation de logiciels (diaporamas, cartes mentales).
J’utilise ces expériences, d’un point de vue pédagogique, pour mes cours mais j’essaie surtout de les transmettre en les partageant avec mes élèves et en leur proposant d’utiliser les TICE pour des recherches, pour créer eux-mêmes des documents (diaporamas, frises chronologiques interactives et collaboratives, cartes mentales, compte-rendus, exposés).

Nous avons expérimenté cette année avec Mme Delannoy, professeur documentaliste au collège, la « réalité augmentée » comme support à une exposition réalisée avec des 3° dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Je propose aussi aux élèves, dans le cadre de l’éducation civique, une réflexion sur l’utilisation des moyens de communication et d’information, sur les sources et leur fiabilité, sur les libertés, l’idée de propriété intellectuelle, etc… autant de thèmes qui nécessitent une prise de conscience et un esprit de veille lorsqu’on utilise ces moyens. Cela pose la question du lien entre création, communication et consommation.

D’un point due vue pédagogique, l’utilisation des TICE permet une diversité de production des élèves mais avec quels objectifs ? Cela entraîne donc une réflexion sur les liens entre objectifs et  moyens, sur la place que l’on fait aux TICE dans l’enseignement (didactique, pédagogique, disciplinaire, cognition) mais aussi une réflexion sur les implications financières entre public et privé (égalité des élèves ? Quels financements ?). Autant de questions qui m’interpellent en tant qu’enseignante, mais aussi en tant que parent et citoyenne puisque je suis aussi Premier Adjoint dans une petite commune et que la dématérialisation des actes administratifs est maintenant obligatoire et pose question.

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Utiliser la réalité augmentée pour enrichir une exposition sur la 1ère Guerre Mondiale | Ludovia Magazine - […] Voir la bio de Anne Delannoy sur Ludovia 2014 Voir la bio de Marion Sablayrolles sur Ludovia 2014 […]

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *